Créer un site internet

Moëlan notre commune : réponse à RBBBM

Réponse à la lettre de Rivières et bocages, Belon, Brigneau, Merrien

Publié le 4 mars 2020

 

  

Bonjour,

 

Nous avons pris connaissance de votre courrier et de vos attentes. En reprenant le programme que nous avons établi, nous constatons que beaucoup de points qui vous tiennent à cœur sont traités et étaient déjà présents dans nos propositions, il y a 6 ans.

 

Concernant l’utilisation du bio dans nos restaurations collectives :

 

Une réflexion est à mener sur la cuisine centrale de Moëlan qui dessert les écoles et les ALSH. La cuisine actuelle est vétuste et nécessite une rénovation ou une reconstruction.

Sur ce sujet, nous nous battrons pour que la commune garde une cuisine municipale afin de pouvoir garantir la qualité de la cuisine et des produits utilisés. Certaines communes ont fait le choix de déléguer à des sociétés de restauration pour des questions de coût. Ce choix est à rejeter vu les procédés de fabrication, l’utilisation des plastiques et des produits alimentaires de mauvaise qualité le plus souvent.

 

Nous défendons une utilisation maximale de produits bio et/ou locaux. Mais ne sachant pas exactement ce qui est réalisable sur une commune comme Moëlan, nous ne nous engagerons sur aucun pourcentage.

La présence de repas végétarien sera aussi étudiée en fonction de la loi en vigueur et de la réalité du terrain. Dans ce domaine, il sera nécessaire de former le cuisinier et ses aides pour de vrais repas végétariens.

 

Concernant la distribution du bio et du circuit court :

nous avions proposé, il y a 6 ans de mettre un lieu à disposition avec éventuellement l’aide d’un personnel communal pour aider la mise en place et le fonctionnement de ce lieu. Nous gardons cette idée qu’il faudra cependant adapter si le projet de la reprise de Bazen Huen (ancienne jardinerie) voit naître une plate-forme de distribution circuit-court.

 

Gestion des espaces verts et autres sur la commune :

Nous pensons effectivement qu’une commune doit utiliser le moins de produits chimiques possibles et bannir les pesticides.

Nous sommes pour un entretien régulier des chemins, des fossés, des bas-côtés qui permettent d’éviter le recours à des produits chimiques.

Le fauchage tardif ou raisonné nous semble être une solution intéressante pour maintenir la biodiversité.

Nous souhaitons, pour évoluer vers le « zéro déchets », étudier la mise en place de collectes des déchets alimentaires et/ou organiques pour avoir un compostage communal. Pour cela, il est nécessaire de bien penser le projet, d’aider les citoyens à cette démarche qui ne doit pas être une contrainte de plus mais un service. Ce compostage pourra être utilisé par la commune en particulier pour les espaces verts.

Il est important également d’entretenir tous les chemins (côtiers mais aussi forestiers) pour qu’ils ne disparaissent pas et puissent être praticables.

 

Concernant la consultation des citoyens et des associations avant tous travaux :

Nous avons vraiment le souhait de travailler avec les citoyens (dans tous les domaines) et les associations : Nous ne pouvons pas tout savoir et en conséquence, nous aurons besoin d’expertise. Mais l’expertise qui nous paraît la plus importante est celle qui vient du terrain. Une association comme la vôtre sera forcément notre interlocuteur privilégié.

Concernant la gestion de la pollution :

 

La fin des travaux d’assainissement à Merrien devrait aider à la protection de ce cours d’eau.

Il faudra veiller et réguler les usages agricoles pour éviter le déversement de produits chimiques (tels pesticides, engrais chimiques…)

Concernant le site Mentoul, susceptible de polluer la nappe phréatique, doit être remis en état quel qu’en soit le coût. Une étude est en cours pour connaître la vraie nature de la pollution. Nous nous chargerons également de rappeler à Total sa responsabilité sur ce dommage.

 

Voies cyclables et voies vertes

 

Nous sommes pour le développement des transports sans moteur et du covoiturage de proximité.

Beaucoup des compétences concernant les pistes cyclables ne sont pas du ressort de la commune, par contre, nous essaierons d’influencer l’intercommunalité sur le tracé de voies cyclables non seulement pour le cyclotourisme mais aussi et surtout pour les déplacements utiles (vers le travail, les écoles, les commerces...).

Nous veillerons à bien respecter chaque mode de déplacement pour améliorer la sécurité des piétons et des cyclistes.

Nous avons prévu de créer des lieux conviviaux, en particulier des ateliers de réparation (pour le côté échange de savoirs, échanges transgénérationnels...) La réparation des vélos pourraient s’inscrire dans ce cadre.

Sur Moëlan, l’association cycliste a demandé une subvention à la municipalité pour faire de l’éducation au vélo dans les écoles. Nous avons soutenu cette demande et nous nous engageons à continuer à promouvoir cette démarche.

 

Nous espérons avoir répondu à vos questions et nous nous tenons à votre disposition si vous souhaitez nous rencontrer ou pour d’autres échanges.

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire