Moëlan notre commune : le Pacte pour la transition

« Pacte pour la transition » : pourquoi l’avoir finalement signé ?

Publié le 5 mars 2020

Un premier article paru dans la presse expliquait pourquoi notre liste ne souhaitait pas signer le « Pacte pour la transition », porté par un collectif d’associations et faisant l’objet d’un comptage des listes signataires au niveau national.

En résumé, une discussion au sein du groupe avait vu un certain nombre d’arguments émerger : sentiment d’être soumis à un « lobbying », de devoir obtenir une certification, un label après un passage à l’oral ... De plus cette demande apparaît maintenant, juste avant les municipales, alors que cela fait 6 ans (cf. notre ancien site) déjà que notre groupe réfléchit aussi à nombre de thèmes portés par ce collectif d’associations.

Les 2 personnes de la liste qui ont rencontré 3 membres du collectif s’y sont rendues avec cet argumentaire en tête et la volonté d’expliquer pourquoi la liste ne signerait pas le Pacte, mais que, si elle devait être élue, elle s’appuierait fortement sur des associations du type de celles qui adhèrent au collectif portant le Pacte pour la transition.

La réunion s’est déroulée dans une ambiance cordiale et constructive quant au positionnement de chacun, même si notre position n’a pas forcément été parfaitement perçue par certains.

A la réunion de travail suivante de notre groupe, jour de la signature officielle, certains ont fait remarquer, fort justement, que la discussion n’avait pas été clôturée par un vote et que certains ne comprenaient pas la position présentée dans la presse. Nous avons reconnu notre erreur de ne pas avoir fait procéder à un vote, et un nouveau, long et complet débat a eu lieu. Il s’est soldé par le résultat suivant : 9 voix pour la signature, 5 contre et 6 abstentions. Une délégation s’est donc rendue au local où se déroulait la signature et a, par le biais de sa tête de liste, officiellement validé son engagement sur un grand nombre des propositions faites dans le Pacte.

Il n’en demeure pas moins, à l’heure où les 3 listes candidates (politiquement différemment teintées), ont signé le Pacte, que se pose l’engagement réel de certains, dans une démarche vers une transition que notre liste estime nécessaire : le climat électoral n’aurait-il pas joué un rôle dans cette signature devant la presse, d’un pacte, qui pour certains, devrait bien vite rejoindre un tri sélectif très différent de celui que nous connaissons tous ...

La transition écologique ne peut être ni un effet de mode, ni un positionnement circonstanciel lié aux seules élections.

 

Ajouter un commentaire