Moëlan notre commune : notre position face à Mme Grisel

Publié le 22 mars 2020

Peut-être est-ce une « révélation » ou un moment de grâce qui ont amené Mme Grisel à déclarer dans la presse que : « Le total des deux gauches est bien majoritaire »  en ajoutant toutefois : « mais le rapprochement avec la liste de Pascal Bourc’his reste exclu. C’est un non catégorique. C’est leur choix. » .

Si vous relisez sa circulaire ou son 8 pages de campagne, d’avant premier tour, nous vous mettons au défi d’y trouver le mot « gauche » ou même un quelconque soutien au mouvement social qui a agité notre pays ces derniers mois.

D’une certaine façon, tant mieux qu’il en soit ainsi, il n’est jamais trop tard pour affirmer ses principes de base. Pour ce qui nous concerne, pour la liste « Moëlan notre commune », nous avons affirmé fortement notre identité et nous continuons à la revendiquer.

La grande lessiveuse médiatico-macronienne rejetant les partis politiques de « l’ancien monde » aux gémonies a provoqué à travers le pays une profusion de listes « sans étiquette » ou de listes difficilement identifiables politiquement.

Bien sûr, nous comprenons que les confusions soient faciles, quand sur les trois  dernières présidences, il est quasiment impossible de faire un tri entre les politiques antisociales et « austéritaires » des gouvernements de droite, d’une certaine gauche et des randonneurs pédestres actuels. Nous voyons bien aujourd’hui ce que cette politique, commune à cet ensemble néolibéral, a produit au niveau de l’hôpital public, 100 000 lits supprimés en 20 ans, des moyens chroniquement insuffisants, mais des milliardaires toujours plus puissants, même si la bourse les a temporairement un peu égratignés ces derniers jours.

Certains vont nous dire : mais ça, c’est du « national », nous, on vote pour du « communal ». Oui c’est vrai, mais seulement partiellement. Les contraintes budgétaires, les transferts de compétences et les responsabilités accrues des communes sans les moyens appropriés, ce sont bien des décisions politiques auxquelles adhèrent, de fait, ces listes devenues politiquement évanescentes.

Sur le plan municipal, « Moëlan notre commune » a sa ligne politique, ses projets, mais ils ne pourront être réalisés que dans le cadre des contraintes politiques nationales et il serait bien hypocrite de faire croire que cela est dissociable.

Peut-être avons-nous eu tort d’annoncer dès le début que nous ne ferions d’alliance avec aucune des autres listes mais cela avait été décidé à l’unanimité des membres de notre liste, en connaissance de cause.

Des discussions infructueuses avaient eu lieu, il y a un an, avec Mme Grisel. Son incompréhension de notre fonctionnement collectif, mettant en retrait le rôle prépondérant du Maire, qu’elle mettait, elle, en avant, rendait toute entente impossible. Il n’y a qu’à regarder son affiche pour comprendre que l’équipe de travail compte peu à ses yeux.

Rappelons également que, dans la mandature précédente, où Mme Grisel avait un rôle prépondérant, les élus du PC qui pouvaient avoir des avis divergents ont été rapidement exclus...

Aucun nouvel élément, ces derniers temps, sans parler de son attitude souvent gratuitement agressive pendant 6 ans, ne nous avait convaincus qu'il puisse en être autrement si elle devait être élue.

Et en aucune façon, ce n’est parce que nous ne fusionnons pas avec la liste de Mme Grisel que nous apportons, consciemment ou inconsciemment, un quelconque soutien à la liste de droite de Mr Le Doze.

Nous avons pu, et nous le referions, travailler sur des projets soutenus par la majorité dont il est issu, mais notre souci principal n’est pas de supporter l’une ou l’autre liste mais de défendre nos valeurs pour le bien de tous les Moëlanais.

Comme nous l’avons déjà dit et écrit, la probabilité que nous arrivions en tête, au second tour, est quasiment nulle. Ce que nous souhaitons, c’est obtenir plusieurs conseillers capables de peser lors des conseils municipaux pour améliorer la vie de tous et préparer l’avenir.

Alors, ne nous laissons pas enfermer dans un soi-disant vote utile de gauche pour le second tour, restons sur ce que nos convictions nous commandent, sans oublier que Mme Grisel a été l’adjointe d’une majorité municipale qui a été clairement rejetée il y a 6 ans et que Mr Le Doze est lui, issu d’une municipalité qui n’a pas fait beaucoup évoluer les choses au cours du dernier mandat !!!!!

Pour l’instant, les élections restent en suspens et cela nous paraît être la plus sage décision au vu de la situation sanitaire. Il sera temps dans quelques mois de reparler de tout cela, mais il nous semblait important de faire cette mise au point dès aujourd’hui.

Le covid 19 nécessite notre pleine attention et nous conforte dans nos valeurs de solidarité, du souci du bien-être de nos concitoyens …

Respectons les consignes médicales et restons vigilants face à tout ce qui va se décider autour de nous. Notre service de santé va être « salement » mis en difficulté après avoir été depuis si longtemps autant maltraité !

Notre site restera alimenté tout au long de cette période, n’hésitez pas à venir le consulter

 

Ajouter un commentaire