Créer un site internet

Moëlan notre commune : lettre aux abstentionnistes

Lettre aux abstentionnistes

Publié le 29 février 2020

 

... à ceux qui citent Coluche:
"Si voter changeait quelque chose il y a longtemps que ça serait interdit", je réponds:
"Si l'abstention changeait quelque chose il y a longtemps que le vote serait obligatoire!".

Et j'ajoute: on vote de moins en moins et les choses vont de pire en pire
(les élus/gouvernants notamment sont de pire en pire).
Réfléchissez: n'y a-t-il pas un lien entre les deux?

 

La Démocratie est un « chantier permanent » !

… Ni le  « tous pourris », ni le « ça ne sert à rien », ne tiennent.

Le premier parce qu’il est bien évident que l’immense majorité des élus se donne plus de mal qu’elle ne retire de profit, et pour le deuxième ; il est temps de réaliser que c’est justement la majorité très relative, élue avec moins de 25 % du corps électoral, qui a de fait gagné le pouvoir de nous pourrir la vie, nos retraites, la Sécu bientôt, les Services Publics et celui de dilapider le patrimoine commun payé par nos parents, … avec toujours comme seul but de réserver plus de monnaie réelle à la disposition du grand capital !

Il faut aussi être bien convaincus que ce ne sont pas les politiciens vendus au libéralisme qui vont devenir vertueux et humanistes, pour ne plus contrarier les abstentionnistes !

Même au niveau d’une commune il est indispensable de connaître le penchant naturel de l’équipe en charge des intérêts de tous :
- Priorité à la facilité d’entreprendre déréglementée
ou
- Priorité à la qualité de vie et au bien être social.

 

Il est bien évident que le "mandat" des élus n’est pas une "carte blanche" et que la fonction démocratique ne s’arrête pas au soir des scrutins.

Ce sera donc, avec les moyens de la « gestion participative » mis en place pour tous, habitants, associations et militants, le travail de veiller au respect du programme des élus.

Les élus, engagés pour réagir aux évènements quotidiens, ont besoin de voir leurs choix, souvent faits dans l’urgence, confortés ou critiqués pour conserver l’orientation des réponses qu’ils donnent pour une gestion de la commune conforme au programme sur lequel ils ont été élus.

La Démocratie, ce n’est pas un cadeau pour faire plaisir à chacun …

C'est un chantier permanent où suivant les options entre individualisme et collectif, on doit à tous de faire l'effort de chercher le programme et/ou la personne qui a donné les meilleurs preuves de son engagement à gérer l’intérêt général et les nécessités collectives, puis d’en contrôler l’application.
 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

 
×