Créer un site internet

Droit de réponse à la réaction du maire

Publié le 14 mai 2020

 

Je lis dans le Ouest-France numérique de ce mercredi 13 mai, une réponse de Monsieur le maire, à un article publié la semaine dernière.
Je tiens à réagir face aux propos tenus : L'article est effectivement paru le 8 mai dans votre journal, mais il est parti de ma boîte mail le 4 mai, après que j'aie averti le maire que je publierai ce que je lui avais adressé la veille.
De plus, les autres élus minoritaires ont publié les mêmes propos le lundi 4, ce qui m'a d'ailleurs étonnée, car nous semblions avoir la même idée dans le même timing...


Notre article était clair : je demandais à être incluse, comme  les autres élus minoritaires, dans les débats sur des enjeux majeurs de la vie de la commune. Je précisais que j'avais toujours eu les informations en retour de mes questions, mais que je souhaitais pouvoir être force de propositions, comme j'ai pu le faire tout au long de mon mandat. Il ne s'agissait bien évidemment pas de faire des réunions, mais d’avoir des échanges par mail ou visioconférence, ce qui était parfaitement faisable, pour peu qu’on le veuille bien ...


D'ailleurs, depuis, j'ai lu dans votre journal, concernant la réouverture des plages, qu'une commission avait eu lieu. Je le découvre à ce moment-là et ne suis donc toujours pas concertée.


Dans l'article, M. le maire remercie les élus, les personnels et les bénévoles. Je tiens à signaler qu'à plusieurs reprises, j'ai proposé de donner de mon temps et que la réponse a toujours été qu'on gardait ma proposition en cas de besoins.


Je regrette aujourd'hui que M. Le maire m'attaque personnellement et mette en cause mon honnêteté. Il sait que durant tout le mandat, nous avons toujours préféré la transparence et les échanges aux polémiques politiciennes.Il est évident que dans une période aussi compliquée que celle-ci, je reste dans cette volonté d'aider au bien-être de mes concitoyens.

 

Et oui, je me dis en colère car la santé, l'école, la solidarité et le soutien aux personnes en difficulté devraient dépasser tous les clivages politiques et amener chacun à réfléchir et  à agir ensemble.

 

Valérie Favril

 

Article de presse paru dans Ouest-France le 13 mai 2020 :

 

Moëlan-sur-Mer. Propos de Valérie Favril : le maire réagit

 

Maire2

Le maire de Moëlan-sur-Mer (Finistère), Marcel Le Pennec, répond, très vivement, à Valérie Favril, élue de l’opposition.


Dans un communiqué, Valérie Favril, élue minoritaire du groupe, Moëlan ma commune j’y tiens, reprochait à la municipalité le manque de concertation des élus de la majorité avec les élus minoritaires concernant la gestion de la crise sanitaire (voir Ouest-France du vendredi 8 mai). Elle demandait à être incluse dans les débats et prises de décision.

Le maire, Marcel Le Pennec, lui répond : À l’évidence, le confinement qui nous avait été imposé par le gouvernement n’avait pas le même sens pour tout le monde. Durant cette période contraignante, aucune commission municipale n’a siégé, les réunions étant limitées à quatre personnes.

En revanche, des échanges par différents moyens de communication ont eu lieu entre la mairie et les élus y compris minoritaires. Avec la première adjointe, Pascale Nédellec, nous avons assuré une présence quotidienne en mairie et pu répondre à différentes sollicitations de Moëlanais. Via le CCAS nous avons maintenu un lien avec des personnes isolées et continué le service de la banque alimentaire. Je remercie fortement les élus, les personnels de la mairie et les volontaires qui se sont impliqués dans ces démarches.

Les problèmes de la reprise des 4 écoles ont été résolus grâce à l’action déterminante de l’adjoint aux affaires scolaires, Christophe Rivallain, des directeurs des écoles et de personnel communal. Je les remercie vivement.


 

Face aux contradictions des données et aux annonces dernières minutes du gouvernement il a fallu agir de façon impromptue. Près de 75 % des parents ont décidé de faire reprendre le chemin de l’école à leurs enfants. C’est une grande satisfaction. Se disant en colère, Madame Favril, se sert d’un média pour poser des questions sur la réouverture des écoles, la veille de la réunion, par vidéo, de membres de la commission scolaire dont elle est membre ! En agissant de la sorte cette élue fait preuve d’une certaine malhonnêteté. Ce qui est affligeant dans la période difficile que nous traversons.

Plus d'informations sur cet article sur :

https://www.ouest-france.fr/bretagne/moelan-sur-mer-29350/moelan-sur-mer-propos-de-valerie-favril-le-maire-reagit-6833932

 

 

Ajouter un commentaire

 
×